Contact

Votre Nom (obligatoire)

Votre Email (obligatoire)

Votre Ville

Numéro de siret (professionnel)

Sujet

Votre Message

F.A.Q.

Pourquoi consommer de la viande bio ?

Tout comme les fruits ou les légumes, la viande fait partie intégrante de notre équilibre alimentaire. Mais depuis quelques années, ce produit a été lié à divers problèmes de santé publique, notamment avec les affaires de farines animales, hormones de croissance, et diverses intoxications alimentaires.

Face à cette catastrophe planétaire qui soulève de nombreuses questions quant aux conditions d’élevage des animaux, il ne reste en réalité qu’une seule alternative : consommer de la viande certifiée « Agriculture Biologique » pour éviter tout danger pour sa propre santé et celles de ses enfants.

Qu'est ce que la viande bio ?

La viande bio est une source alimentaire sûre et saine. Pour obtenir le certificat « AB », les éleveurs doivent impérativement nourrir leurs bêtes avec des produits issus de l’agriculture biologique (herbes sur terrains labélisés bio et céréales bio). Par ailleurs, la réglementation interdit tout recours aux antibiotiques et aux hormones car ces produits peuvent se retrouver dans le produit final sous forme résiduelle. Enfin, l’éleveur a le devoir de respecter le bien-être de l’animal, en maximisant l’espace de pâturage, et en minimisant les sources de stress.

Mais pour que la viande soit certifiée « Agriculture Biologique », l’animal doit être sujet à des précautions au-delà même de son élevage. En effet, la viande n’obtient la certification « AB » que si l’ensemble des règles ont été respectées, et ce, tout au long de la vie de l’animal. En ce qui concerne l’abattage, l’article 14 du règlement CE n°834/2007 stipule que « toute souffrance […] est réduite au minimum pendant toute la durée de vie de l’animal, y compris lors de l’abattage. ».

Pourquoi bio et halal étaient considérés comme incompatibles ?

Pour qu’une viande puisse être certifiée halal, l’animal doit être sacrifié sans étourdissement. Or, pour les organismes certificateurs, ce rite n’était pas compatible avec la législation, car selon eux, la souffrance de l’animal n’était pas réduite au minimum. Et même si l’animal avait été élevé conformément aux règles du bio, la viande perdait ce caractère en raison de la pratique rituelle.

Pourquoi Bionoor a tenu a faire de la viande bio halal ?

Bionoor a toujours souhaité mettre à la disposition de tous, des produits d’exception. Ainsi la viande biologique de qualité (origine France) doit être disponible pour tous, y compris pour les musulmans. C’est pourquoi depuis 2005, notre société a cherché à concilier le caractère halal à la viande bio. Il nous apparaissait inconcevable qu’une partie de la population se retrouve dans l’impossibilité de consommer une viande saine et sûre. C’est pourquoi Bionoor a relevé le défi.

Comment Bionoor a-t-il réussi à réunir les caractéres bio et halal pour la viande ?

Bionoor a avancé trois points :

  • L’argument scientifique. Des études rigoureuses et approfondies contredisent l’idée que l’abattage rituel causerait plus de souffrance pour l’animal que la méthode conventionnelle. Le problème porte plutôt sur la qualité d’exécution de l’abattage. C’est dans l’hypothèse où ce dernier est mal réalisé que les conditions du bien-être animal ne peuvent être remplies, quelque soit la méthode utilisée. Bionoor a donc fait appel aux meilleurs spécialistes du domaine pour que l’abattage se fasse dans des conditions permettant la maximisation du bien être de l’animal, sous le contrôle du règlement sanitaire et des exigences de l’Agriculture Biologique.
  • L’argument juridique. Pour Bionoor, le blocage n’était pas explicitement inscrit dans le texte réglementaire. En effet, aucun article juridique ne stipule qu’un abattage rituel compromet le caractère biologique de la viande. Le blocage était donc purement interprétatif : les certificateurs estimaient que le sacrifice rituel musulman n’était pas considéré comme engendrant « un minimum de souffrance ».
  • L’argument de santé publique. Il semblerait que ne pas manger bio c’est prendre un risque quant à sa santé (ce que corroborent de nombreuses études). « Agriculture biologique » est un label de qualité, et refuser la certification à un produit réputé sain en raison d’un abattage rituel, c’est priver une partie de la population d’une opportunité à protéger leur santé.

Les arguments ont convaincu, et l’interprétation du texte réglementaire a changé ; la viande bio halal peut ainsi voir le jour.