Viande halal bio ?

Oui, cela est possible de concilier Halal ET Bio. Et c’est même presque… normal, quand on connaît les points de similitudes qui existent entre ces deux valeurs. On va vous dire pourquoi et comment dans les lignes qui suivent, pour que vous deveniez incollable sur la viande halal bio.

Qu’est-ce qu’une viande Halal Bio ?

Pour faire simple, une viande Halal Bio est une viande qui répond à deux critères : le côté Halal (la bête doit être abattue selon le rite islamique) et le côté Bio (la bête doit être élevée, nourrie, traitée de manière naturelle et saine). Ces deux paradigmes, a priori différents (l’un étant religieux, l’autre lié à la santé), se rejoignent en réalité sur bien des aspects. En effet, si l’on regarde l’importance accordée par l’Islam en matière de miséricorde et de bienfaisance envers les animaux (traitement empreint de mansuétude, interdiction de violenter les bêtes ou de les séquestrer, etc…) , on se rend compte que les deux modèles cités précédemment convergent grandement. Même d’un point de vue alimentaire, l’éthique islamique invite le fidèle à se nourrir de ce qui est Halal (licite) et Tayyib (bon, sain). Difficile donc, à l’aune de ces affirmations, de séparer, voire d’opposer, le concept de Halal et de Bio.

Plus précisément, que demande le protocole Bio pour les viandes ?

Une bête, pour entrer dans le protocole Bio et se voir certifier par un organisme officiel tel que Ecocert par exemple, doit respecter un certain nombre de règles, de sa naissance jusqu’à son abattage.

  • Au niveau alimentaire, elle doit être nourrie de produits bio (herbes issues de terrains qualifiés bio et céréales bio).
  • Au niveau sanitaire, le règlement prohibe, sauf extrême nécessité, le recours aux antibiotiques et hormones.
  • Au niveau de son allaitement, puisque les veaux doivent être allaités environ 3 mois au lait maternel pour prétendre au label.
  • Au niveau de son élevage et de son espace de vie, il faut savoir que le cheptel a droit à des grands espaces et vivre la majeure partie de leur existence en plein air. En étable, luminosité, confort et aération sont demandés.
  • Au niveau de la traçabilité :  la bête dispose en quelque sorte d’un « passeport », dans lequel on retrouve des informations sur son parcours et son circuit.
  • Au niveau de son abattage : pour cet aspect,  c’est l’article 14 du règlement CE n°834/2007 qui donne les directives pour qu’une bête puisse être Bio. Le texte indique que « toute souffrance […] est réduite au minimum pendant toute la durée de vie de l’animal, y compris lors de l’abattage ».

Que peut faire le consommateur pour promouvoir la viande Halal Bio ?

En réalité, le rôle du consommateur est central dans le développement de la viande halal bio, car il va encourager les professionnels à pencher vers une alimentation beaucoup plus saine et qualitative. En effet, en adoptant un regard objectif sur le marché actuel de la viande halal, il faut avouer que la qualité est loin d’être au rendez-vous (y compris les produits carnés et la charcuterie, où l’on trouve encore beaucoup de VSM). Entre bêtes de catégories inférieures (classées « O » et « P » dans la nomenclature « E.U.R.O.P », qui distingue les carcasses de qualité des carcasses médiocres), bétail nourri et traité aux hormones pour une meilleure rentabilité ou encore scandales concernant des viandes prétendument Halal alors qu’il n’en est rien, il était temps de sensibiliser les consommateurs sur les risques imminents à ce sujet.

De ce fait, en faisant le nécessaire auprès de vos commerçants en leur demandant de la viande halal bio, vous pourrez contribuer au développement de cette vision des choses, et vous impliquer dans ce combat noble. Par la même, vous inciterez les professionnels à se tourner vers des viandes françaises, de qualité supérieure. Cela aidera par ricochet les éleveurs français qui mettent en avant le savoir-faire français et son excellence.

Au final, votre implication créera un cercle vertueux qui bénéficiera à tous les acteurs de la chaîne, qui se lèvent chaque matin avec l’envie de changer le monde, avec responsabilité éthique et sens du devoir.